Look de footballeur : les stars du foot sont des boloss ?

Une question essentielle nous taraude aujourd’hui : existe-il un « look de footballeur » ? Une rumeur urbaine tente à nous faire penser que les pros du ballon rond auraient un léger problème de style… De la coupe de cheveux des bleus aux costumes de Léo Messi, les moqueries vont bon train et l’image du footballeur beauf s’impose tranquillement. Ces rumeurs sont-elles fondées ? Nos footeux ont-ils tendance à en faire trop niveau style ? La réponse en images !

Les costumes de Lionel Messi

La faute de goût qui tue, le carton rouge vestimentaire. Léo Messi et ses choix discutables niveau costume ont généré un buzz qui relance cette question récurrente sur les choix foireux de nos idoles du foot en terme de mode.

Notre interprétation : après avoir empoché 4 Ballons d’Or consécutifs,
Léo Messi a pris (un peu trop) la confiance…

Fashionista à outrance

Deuxième constat que personne n’aura le droit de nier : de nombreux footeux en font trop niveau look. On commence à croire qu’ils ont bénéficié d’un prix de groupe chez ASOS…

Echantillon d’un style douteux

Dur : Le cas Neymar

Pas terrible tout ça. Même Footix pèse plus lourd niveau style.

Le foot côté mode

On chambrait Neymar, mais c’est vrai, il a seulement 23 ans en 2015… Le problème est peut être là finalement car avec l’âge et la maturité, on dirait heureusement que certains footballeurs réussissent à imposer une image classe aussi bien dans leur garde robe que dans leur attitude.

La lueur d’espoir…

Cristiano Ronaldo, 30 ans : ses problèmes concernent sans doute plus son ego que sa tenue.

Olivier Giroud, 29 ans en 2015 : tenue correcte exigée.

David Beckham, 40 ans en 2015 : Je suis une légende.

 

matuidi marque d optique

Blaise Matuidi, égérie d’une marque d’Optique

 Le look de footballeur beauf est un mythe

On a cité Blaise Matuidi en début d’article avec la touche léopard. Le voici ici en plein shooting pour une marque d’Optique. Un bon début qu’on ne peut que saluer. Blaise, futur patron du style.

Et pour ceux qui en font trop, de toute façon, on leur pardonne, on va pas refaire le match. Et comme on dit : le secret de la réussite est dans l’excès.